L'univers de Cassandra

UNE TRACE SUR MON LIVRE D'OR ?

7a5b2c81

Posté par CASSANDRA78 à 19:08 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags :


Bienvenue sur mon blog

bienvenue-sur-mon-blog

Posté par CASSANDRA78 à 01:27 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Traducteur

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska

Posté par CASSANDRA78 à 23:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 juillet 2016

La chevelure des fées

 

74a6d45d

 

 

 

3248409520_1_15_TqCmYyrn

 

 

 

 

 

1006150153221092156229571

ENTRER

Posté par CASSANDRA78 à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 mai 2016

Coeur de Fée

0cbiylew

 

Cœur de Fée

Je me mets en harmonie avec le moment présent de la nature,

chaque fois que je suis le parcours de la rivière,

chaque fois que le vent joue avec les feuilles sèches de l'automne,

chaque fois que la vie renaît après la pluie,

chaque fois que je vois le monde en transparence

depuis mon cœur de fée.

Parfois, je sens les pleurs internes des personnes,

ces sanglots qui se taisent au milieu du silence,

qui se  creusent fortement en moi et je vole vers son être intérieur

et je le berce dans mon giron et je le remplis de mes câlins

et de ma magie dans la solitude de son âme.

 

unicorn-1-1

 

 

 

hgxdofnk

 

 

 

1c1430e7

 

 

 

0cbiylew

 

 

m4pmsi1l

 

Posté par CASSANDRA78 à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


30 avril 2016

Poème du 1 mai

7l52ofa6

   

"C'est mon petit bouquet de fleurs
Mon petit muguet, mon porte-bonheur
Je l'ai cueilli pour la vie entière
Et je veux le porter à ma boutonnière.
Mon joli petit bouquet
Avec des yeux comme deux grands bleuets
Ce petit nom là lui va comme un gant
Car en la regardant je crois au printemps 


Georges Guétary - Paroles: Jacques Plante.
Extrait de Mon petit bouquet de fleurs

 

aaaaaaaaa1ermaibarre1

 

 

 

"Le premier Mai c'est pas gai,

Je trime a dit le muguet,

Dix fois plus que d'habitude,

Regrettable servitude.

Muguet, sois pas chicaneur,

Car tu donnes du bonheur,

Pas cher à tout un chacun.

Brin d' muguet, tu es quelqu'un."

Discours des fleurs  Paroles: Georges Brassens.

 

aaaaaaaaa1ermaibarre1

 

La Saint-Bonheur

Il est revenu le temps du muguet

Comme un vieil ami retrouvé

Il est revenu flâner le long des quais

Jusqu'au banc où je t'attendais

Et j'ai vu refleurir

L'éclat de ton sourire

Aujourd'hui plus beau que jamais

Le temps du muguet ne dure jamais

Plus longtemps que le mois de mai

Quand tous ses bouquets déjà se sont fanés

Pour nous deux rien n'aura changé

Aussi belle qu'avant

Notre chanson d'amour

Chantera comme au premier jour

Il s'en est allé le temps du muguet

Comme un vieil ami fatigué

Pour toute une année pour se faire oublier

En partant il nous a laissé

Un peu de son printemps

Un peu de ses vingt ans

Pour s'aimer pour s'aimer longtemps.

Le temps du muguet Francis Lemarque

 

54458

 

  

 

ad990126

Posté par CASSANDRA78 à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 avril 2016

Les Elfes

8e478687

  

 

fdr2sjp1

 

  

e37ad8

 

 Les elfes

 

Couronnés de thym et de marjolaine,

Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.

 

Du sentier des bois aux daims familier,

Sur un noir cheval, sort un chevalier.

Son éperon d'or brille en la nuit brune ;

Et, quand il traverse un rayon de lune,

On voit resplendir, d'un reflet changeant,

Sur sa chevelure un casque d'argent.

 

Couronnés de thym et de marjolaine,

Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.

 

Ils l'entourent tous d'un essaim léger

Qui dans l'air muet semble voltiger.

- Hardi chevalier, par la nuit sereine,

Où vas-tu si tard ? dit la jeune Reine.

De mauvais esprits hantent les forêts

Viens danser plutôt sur les gazons frais.

 

Couronnés de thym et de marjolaine,

Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.

 

- Non ! ma fiancée aux yeux clairs et doux

M'attend, et demain nous serons époux.

Laissez-moi passer, Elfes des prairies,

Qui foulez en rond les mousses fleuries ;

Ne m'attardez pas loin de mon amour,

Car voici déjà les lueurs du jour.

 

Couronnés de thym et de marjolaine,

Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.

 

- Reste, chevalier. Je te donnerai

L'opale magique et l'anneau doré,

Et, ce qui vaut mieux que gloire et fortune,

Ma robe filée au clair de la lune.

- Non ! dit-il. - Va donc ! - Et de son doigt blanc

Elle touche au cœur le guerrier tremblant.

 

Couronnés de thym et de marjolaine,

Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.

 

Et sous l'éperon le noir cheval part.

Il court, il bondit et va sans retard ;

Mais le chevalier frissonne et se penche ;

Il voit sur la route une forme blanche

Qui marche sans bruit et lui tend les bras :

- Elfe, esprit, démon, ne m'arrête pas !

 

Couronnés de thym et de marjolaine,

Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.

 

Ne m'arrête pas, fantôme odieux !

Je vais épouser ma belle aux doux yeux.

- Ô mon cher époux, la tombe éternelle

Sera notre lit de noce, dit-elle.

Je suis morte ! - Et lui, la voyant ainsi,

D'angoisse et d'amour tombe mort aussi.

 

Couronnés de thym et de marjolaine,

Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.

Charles-Marie LECONTE DE LISLE  
 (1818-1894

 

 

734101f0

 

fo6il4zs

 

v6q5u4wg

 

ygiexo2o

 

  

Posté par CASSANDRA78 à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mars 2016

Poème sur Pâques

b5bf22c9

 

Œufs de Pâques

 

Voici venir Pâques fleuries,
Et devant les confiseries
Les petits vagabonds s’arrêtent, envieux.
Ils lèchent leurs lèvres de rose
Tout en contemplant quelque chose
Qui met de la flamme à leurs yeux.

Leurs regards avides attaquent
Les magnifiques œufs de Pâques
Qui trônent, orgueilleux, dans les grands magasins,
Magnifiques, fermes et lisses,
Et que regardent en coulisse
Les poissons d’avril, leurs voisins.

Les uns sont blancs comme la neige.
Des copeaux soyeux les protègent.
Leurs flancs sont faits de sucre. Et l’on voit, à côté,
D’autres, montrant sur leurs flancs sombres
De chocolat brillant dans l’ombre,
De tout petits anges sculptés.

Les uns sont petits et graciles,
Il semble qu’il serait facile
D’en croquer plus d’un à la fois ;
Et d’autres, prenant bien leurs aises,
Unis, simples, pansus, obèses,
S’étalent comme des bourgeois.

Tous sont noués de faveurs roses.
On sent que mille bonnes choses
Logent dans leurs flancs spacieux
L’estomac et la poche vides,
Les pauvres petits, l’œil avide,
Semblent les savourer des yeux.

Marcel Pagnol

bisous doux

 

 

 

 

 

pâques

 

 

Posté par CASSANDRA78 à 10:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

14 décembre 2015

Poèmes sur la neige

Dans le silence de l'hiver, je veux revoir ce lac étrange,

Entre le cristal et le verre où viennent se poser des anges

2d03b19b

b68af2a5

 

 

La neige

 

Blanche neige
Gros flocons
Chauds manteaux
Et gros pompons !

Dans la neige
Il fait bon
Tout est beau
Et tout est rond.

Les clochers
Les maisons
Ont des glaçons
Sur le front

Les traîneaux
Les chapeaux
Ont de la glace
Au menton.

Il fait froid,
Gla, gla, gla,
Couvertures et feu de bois.

Il fait chaud
Chocolat,
La neige fond
Et ça sent bon !

 

60eca8e8

 

 

 

 

 

b7271dc0

 

 

 

 

016475fa

 

 

La neige tombe

Toute blanche dans la nuit brune
La neige tombe en voletant,
Ô pâquerettes! une à une
Toutes blanches dans la nuit brune !
Qui donc là-haut plume la lune ?
Ô frais duvet ! flocons flottants !
Toute blanche dans la nuit brune
La neige tombe en voletant.

La neige tombe, monotone,
Monotonement, par les cieux ;
Dans le silence qui chantonne,
La neige tombe monotone,
Elle file, tisse, ourle et festonne
Un suaire silencieux.
La neige tombe, monotone,
Monotonement par les cieux.

 

24e65190

 

 

 

d24a47f1

 

 

Nuit de neige

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois.

Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.
L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l'horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu'elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s'empresse à nous quitter.

Et froids tombent sur nous les rayons qu'elle darde,
Fantastiques lueurs qu'elle s'en va semant ;
Et la neige s'éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n'ayant plus l'asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur œil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu'au jour la nuit qui ne vient pas.

 

Guy de MAUPASSANT   (1850-1893)

 

38bfa294

 

 

Posté par CASSANDRA78 à 17:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 septembre 2015

lL rentrée d'école est finie, l'automne est là !!!

 

unicorn-1-1

 

 

 

automne9

 

 

77244754_o

 

877550a2

 

 

 

79094189_p

 

 

 

 

 

a639b62e

 

 

 

 

 

gif automne

 

 

 

Posté par CASSANDRA78 à 10:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

06 juillet 2015

La sorcière Tambouille

24fdda9a

 

La sorcière Tambouille

Plus que tout au monde, la sorcière Tambouille adore cuisiner. Soufflé de crapaud, langue de loup aux choux, rat en gelée... Elle prépare des mets rares, des mets raffinés. Mais elle est persuadée qu'aucun de ses invités, fantômes, squelettes, gnomes, vampires et farfadets, non, personne n'apprécie ce qu'elle fait. Il suffit de prendre quelques décisions radicales, Tambouille ! Tu verras, les gens peuvent changer... 

 

poème miroir

 

  

 

73263614

 

  

 

fee curieuse

 

 

 

 

CASSANDRA2

 

 

 

  

GIF MULTIPLES

Posté par CASSANDRA78 à 18:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

19 avril 2015

Bonne soirée mes amis (es)

anges

Posté par CASSANDRA78 à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2015

Joyeuses pâques

5ab50bbf

 

Joyeuses Pâques

 

Joie et nervosité dans l'attente de leur retour de Rome.

Observant le ciel, tendant l'oreille pour ne pas les rater.

Y être bientôt, le jour J tant attendu, l'impatience nous gagne,

Et nos papilles frétillent à l'idée de savourer ces chocolats.

Une fête pour les gourmands, petits et grands.

Ses cloches gastronomes et quelque peu coquines qui,

En arrivant dans nos maisons, cachent de nombreuses douceurs

Savoureuses et sucrées, propres à attiser notre curiosité et notre impatience.

 

Poules, oeufs, lapins et autres cloches en chocolat,

Attendant d'être découverts par des gastronomes aux yeux émerveillés.

Quelle douce récompense que de les trouver enfin !

Un jour par an, nous pouvons les dévorer sans remords.

Ensemble partageons, rions, régalons-nous et

Savourons cette fête de Pâques que je te souhaite joyeuse.

0cfe4b51

30fbba40

505774c3

paquesgif24

pâques

Posté par CASSANDRA78 à 18:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 mars 2015

La chouette

87697268_o

 

Oiseau nocturne de la famille des rapaces, la chouette est un animal nocturne, qui excelle dans le domaine de la chasse, grâce à une ouïe particulièrement développée. Elle se distingue pourtant de son cousin le hibou par son absence d’oreilles.

Sa tête peut pivoter à 270°.

Il existe plus de 200 espèces de ce petit mammifère, comme la chouette hulotte et la chouette effraie, les européennes, mais aussi la chouette pêcheuse de Pel, qui vit en Afrique, ou la chouette Lapone, qui vit en Amérique du Nord.

 La plupart de ces espèces sont désormais protégées.

Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi.

 Il existe une mythologie très importante autour de la chouette, qui remonte à l’antiquité. Liée la déesse Athena, elle symbolise la sagesse.

 Puis au Moyen-âge, la pauvre bête est clouée sur les portes pour contrer le mauvais œil. Animal de nuit, volant en silence et poussant parfois de cris effrayant, la légende fait d’elle l’amie des sorciers. Sa vision particulièrement développée la nuit lui confère aussi une réputation de sagacité qui a fait d’elle le symbole de la brigade de renseignement de l’armée Française

 

tumblr_mzf1ktqsiH1rpe379o1_r1_500

Posté par CASSANDRA78 à 18:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

02 février 2015

Remerciement à mes 50 000 visiteurs !

remerciement l'univers de cassandra

Posté par CASSANDRA78 à 10:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

L'hiver...

frimas-SNOW

 

En hiver

Le sol trempé se gerce aux froidures premières,

La neige blanche essaime au loin ses duvets blancs,

Et met, au bord des toits et des chaumes branlants,

Des coussinets de laine irisés de lumières.

 

Passent dans les champs nus les plaintes coutumières,

A travers le désert des silences dolents,

Où de grands corbeaux lourds abattent leurs vols lents

Et s'en viennent de faim rôder près des chaumières.

giphy (1)

 

 

Mais depuis que le ciel de gris s'était couvert,

Dans la ferme riait une gaieté d'hiver,

On s'assemblait en rond autour du foyer rouge,

 

4lWJ57NJXN-C9A5wL2Iaf-mgQok

 

 

Et l'amour s'éveillait, le soir, de gars à gouge,

Au bouillonnement gras et siffleur, du brassin

Qui grouillait, comme un ventre, en son chaudron d'airain.

 

Emile VERHAEREN (1855-1916)

(Recueil : Les flamandes)

Posté par CASSANDRA78 à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 décembre 2014

Poème sur noël

yNnQVkZV-gUDo_v4L1Jg7wK-5aA

 

  

Le père noël

Qui arrive à l'horizon
S'appuyant sur un bâton?
Qui arrive à l'horizon
S'appuyant sur un bâton?
Entre, entre, père Noël,
Dans notre jolie maison,
Entre, entre, père Noël,
Te mettre à l'abri du gel;
Et dans un petit sabot,
Si tu poses un beau cadeau, 
Toujours nous te garderons
Bien au chaud dans la maison

 

 109ecd8c

Mon beau sapin,

Roi des forêt
Que j'aime ta verdure!
Quand, par l'hiver, 
Bois et guérets
Sont dépouillés
De leurs attraits,
Mon beau sapin,
Roi des forêts,
Tu gardes ta parure.

Toi que Noël
Planta chez nous
Au saint anniversaire!
Joli sapin,
Comme ils sont doux
Et tes bonbons
Et tes joujoux!
Toi que Noël
Planta chez nous
Tout brillant de lumière.

Mon beau sapin,
Tes verts sommets
Et leur fidèle ombrage,
De la foi qui
Ne ment jamais,
De la constance
Et de la paix,
Mon beau sapin,
Tes verts sommets
M'offrent la douce image.

 

2013 - 1

51595925_p

51595715

noel (2)

 

 

Demain Noël va revenir !
Ah ! Quel bonheur, ah ! Quel plaisir !
Demain Noël va revenir
Si je le vois je veux lui dire
Avec mon plus gentil sourire
Cher Noël, voici bien longtemps
Tout juste un an
Que je t'attends

 

 

 

41a60840

Posté par CASSANDRA78 à 11:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2014

L'Ange du jour

3174531355_1_13_jtj7Gqgd

 

Sur cette page j'ajouterai le nom de chaque ange

Qui nous aide dans notre quotidien.

C'est une suggestion qui m'a été faite et je tiens compte

Des idées que l'on me donne.

Si le temps manque il vous suffira de revenir sur cette page.

 

Vous retrouverez l'ange du jour que vous n'avez pu lire.

Mon but sincère est d'aider alors le temps passé n'est rien

A comparer au bien-être de celles et ceux

Qui comme moi aiment et croient aux Anges .

En espérant que cette idée comblera vos attentes.

 

Je vous souhaite un bon moment avec nos amis célestes.

Que sont les Anges dans notre quotidien.

Merci à vous d'être là près de moi.

Avec tout mon cœur.

 

NUE

Posté par CASSANDRA78 à 17:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Harmonie du soir

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

tumblr_n0nsyd6XFh1sbry04o1_500

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige;
Valse mélancolique et langoureux vertige!
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige,
Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

74447517_p

 

 

Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir!

 

cadeau44



Les Fleurs du mal - Spleen et Idéal - Charles Baudelaire 

Posté par CASSANDRA78 à 17:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :