27 avril 2013

Bonjour un ti café ?

BON MATIN

Posté par CASSANDRA78 à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


LIVRES DE MAGIE

dyn006_original_261_339_gif_2614078_80d8eebd3acede33f3419317b6fe18a5(1)

LIVRE SOUS LE VENT

BATEAU

LIVRE FLEURIE

LIVRE DE MAGIE

LIVRE DE MAGIE (2)

LECTURE MACABRE

dyn006_original_261_339_gif_2614078_80d8eebd3acede33f3419317b6fe18a5(1)

Posté par CASSANDRA78 à 14:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

26 avril 2013

Il faut ....

Il faut toujours connaître les limites du possible, pas pour s`arrêter, mais pour tenter l`impossible dans les meilleurs conditions

Il faut toujours connaître les limites du possible,

pas pour s'arrêter,

mais pour tenter l'impossible dans les meilleurs conditions.

 

Posté par CASSANDRA78 à 09:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Les Génies

Les Génies

 

Qui sont les Génies?

Les génies sont des divinités intermédiaires entre les hommes et les dieux.

Présents chez tous les peuples de l'antiquité, ils étaient considérés comme présidant au destinées de l'homme et intervenant dans leurs affaires et dans les affaires du monde des vivants.

La Légende Selon certains peuples orientaux, les génies habitaient la terre bien avant les humains mais ils n'obéirent pas à dieu et se révoltèrent contre lui. Alors, ils furent chassés et rejetés vers l'extrémité du monde. On dit aussi qu'ils étaient soumis aux ordres de personnes qui possèderaient certains talismans.

Aussi ils pouvaient changer leur apparence physique à volonté.

Pour les musulmans, les génies était source de mal et de malfaisance. Ils n'étaient pas du tout appréciés et les gens en avaient une peur indescriptible.

Ils disaient aussi que les génies pouvaient prendre possession de l'âme d'une personne et la manipuler comme cet esprit maléfique le voulait. Ce n'est que plus tard que vint la légende d'Aladin et de la lampe magique qui a été inspirée des croyances orientales.

Quant aux chinois, ils considéraient les génies comme les gardiens des temples, des édifices divers, des villes et des provinces.

Posté par CASSANDRA78 à 09:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 avril 2013

Imaginaire

elena_dudina07

 

Posté par CASSANDRA78 à 10:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


19 avril 2013

Les Colombes

4a50ac25

20110728

A930E1D540D14473AD9D2D25592EC828@fraigneuxPC111

 

 

Les colombes.

 

Sur le coteau, là-bas où sont les tombes,
Un beau palmier, comme un panache vert,
Dresse sa tête, où le soir les colombes
Viennent nicher et se mettre à couvert.

Mais le matin elles quittent les branches ;
Comme un collier qui s’égrène, on les voit
S’éparpiller dans l’air bleu, toutes blanches,
Et se poser plus loin sur quelque toit.

Mon âme est l’arbre où tous les soirs, comme elles,
De blancs essaims de folles visions
Tombent des cieux en palpitant des ailes,
Pour s’envoler dès les premiers rayons.

Théophile Gautier.

 

Posté par CASSANDRA78 à 10:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

77892434_o

BONJOUR (10)

BONJOUR (30)

291be9ae

Posté par CASSANDRA78 à 10:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Bonne journée à tous !

77045646

Posté par CASSANDRA78 à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 avril 2013

Superbe peintures de femme asiatique

1a52bd80

 

3yyp9u3v

Posté par CASSANDRA78 à 10:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

16 avril 2013

Tout près d'ici...

84909744_p

Tout près d’ici je sais un beau prince enchanté
Qu’éveille quelquefois une fée à la brune
En lui mettant au front un nimbe de clarté :
Ce prince, c’est le lac, et la fée est la lune.

 

La fée aime le prince, et le prince lui rend
Cet amour qu’une nuit d’étoiles vit éclore ;
Mais l’espace se trouve entre les deux si grand
Qu’ils en pleurent parfois jusqu’aux feux de l’aurore.

 

Lui l’attend tout le jour, sombre et chagrin souvent,
Lorsqu’il voit sur le ciel s’étendre un gros nuage
Qui, rapide, poussé par le souffle du vent,
Va lui prendre, rival, sa mignonne au passage.

 

Elle, toujours sereine en ses calmes splendeurs,
Le voyant malheureux et morose loin d’elle.
Lui jette, lumineux jusqu’en ses profondeurs,
Son regard débordant de tendresse éternelle.

 

Et sous l’humide éclat de ce regard si pur,
Le prince sent la paix qui rentre dans son être ;
Celle qui tout là-haut rayonne dans l’azur
N’est plus si loin de lui qu’elle paraissait être....

 

Ils s’aimeront ainsi jusqu’à la fin des temps,
Sans voir encor le jour de leur union poindre :
Elle ne peut quitter ses parvis éclatants,
Et lui dans l’infini ne saurait la rejoindre....

 

Il existe, endormis sous un pouvoir fatal,
Bien des princes, ayant tous leur fée adorée,
Et les princes c’est nous, la fée est l’Idéal
Dont notre âme ici-bas se trouve séparée.

 

Posté par CASSANDRA78 à 09:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :