18 avril 2013

Superbe peintures de femme asiatique

1a52bd80

 

3yyp9u3v

Posté par CASSANDRA78 à 10:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


16 avril 2013

Tout près d'ici...

84909744_p

Tout près d’ici je sais un beau prince enchanté
Qu’éveille quelquefois une fée à la brune
En lui mettant au front un nimbe de clarté :
Ce prince, c’est le lac, et la fée est la lune.

 

La fée aime le prince, et le prince lui rend
Cet amour qu’une nuit d’étoiles vit éclore ;
Mais l’espace se trouve entre les deux si grand
Qu’ils en pleurent parfois jusqu’aux feux de l’aurore.

 

Lui l’attend tout le jour, sombre et chagrin souvent,
Lorsqu’il voit sur le ciel s’étendre un gros nuage
Qui, rapide, poussé par le souffle du vent,
Va lui prendre, rival, sa mignonne au passage.

 

Elle, toujours sereine en ses calmes splendeurs,
Le voyant malheureux et morose loin d’elle.
Lui jette, lumineux jusqu’en ses profondeurs,
Son regard débordant de tendresse éternelle.

 

Et sous l’humide éclat de ce regard si pur,
Le prince sent la paix qui rentre dans son être ;
Celle qui tout là-haut rayonne dans l’azur
N’est plus si loin de lui qu’elle paraissait être....

 

Ils s’aimeront ainsi jusqu’à la fin des temps,
Sans voir encor le jour de leur union poindre :
Elle ne peut quitter ses parvis éclatants,
Et lui dans l’infini ne saurait la rejoindre....

 

Il existe, endormis sous un pouvoir fatal,
Bien des princes, ayant tous leur fée adorée,
Et les princes c’est nous, la fée est l’Idéal
Dont notre âme ici-bas se trouve séparée.

 

Posté par CASSANDRA78 à 09:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

06 avril 2013

Mélodie buconique...

Vu_gcEgDEukVlMsdqkbTEzM_X5E

 

Mélodie bucolique refuge de mes sombres nuits
Par la noirceur retrouvée, les lucioles s’amusent de nos puits
De larmes, elles se conduisent vilaines dans nos palais
Elles viennent défier le noble chevalier enfouit sous les galets. 

Elles virevoltent au salon et s’évaporent dans les mansardes
Pourquoi tant d’observation dans ces murailles lézardent ?
Elles dessinent des ombres courbées sur les tapisseries de fleurs
Je contemple ces étranges intrigantes qui croient me faire peur.

Par la fenêtre le jardin illuminé par la lune frémit d’humidité
Je sais bien qu’elles vont s’en aller vers cet amoureux de félicité
Sur l’herbe fraîche elles vont s’épanouir et rester jusqu’au jour
Dans ces ruelles vertes elles vont exécuter un manège d’amour.

La berceuse de Chopin s’égrène douce et légère sur l’édredon
De mon canapé usé et rongé par mes chiens coquins d’abandon
Je m’alanguie et de ces passagères récidivistes, menaçante nature
J’oublie leur présence vagabonde et m’endors vers d’autres aventures. 

Auteur : E.BANCO

Posté par CASSANDRA78 à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 avril 2013

Bon week-end

bon week end

Posté par CASSANDRA78 à 20:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

04 avril 2013

Le Renard, le Loup et le cheval

Image15 (2)

Le Renard, le Loup, et le Cheval

 

Un renard,  jeune encor, quoique des plus madrés, 
Vit le premier Cheval qu'il eût vu de sa vie. 
Il dit à certain Loup, franc novice : Accourez 
Un animal  paît dans nos prés, 
Beau, grand ; j'en ai la vue encor toute ravie. 
Est-il plus fort que nous ? dit le Loup en riant. 
Fais-moi son Portrait, je te prie. 
Si j'étais quelque Peintre ou quelque Etudiant, 
Repartit le Renard, j'avancerais la joie 
Que vous aurez en le voyant. 
Mais venez. Que sait-on ? peut-être est-ce une proie 
Que la Fortune nous envoie. 
Ils vont ; et le cheval, qu'à l'herbe on avait mis, 
Assez peu curieux de semblables amis, 
Fut presque sur le point d'enfiler la venelle. 
Seigneur, dit le Renard, vos humbles serviteurs 
Apprendraient volontiers comment on vous appelle. 
Le Cheval, qui n'était dépourvu de cervelle, 
Leur dit : Lisez mon nom, vous le pouvez, Messieurs : 
Mon Cordonnier l'a mis autour de ma semelle. 
Le Renard s'excusa sur son peu de savoir. 
Mes parents, reprit-il, ne m'ont point fait instruire ; 
Ils sont pauvres et n'ont qu'un trou pour tout avoir. 
Ceux du Loup, gros Messieurs, l'ont fait apprendre à lire. 
Le Loup, par ce discours flatté, 
S'approcha ; mais sa vanité 
Lui coûta quatre dents : le Cheval lui desserre 
Un coup ; et haut le pied. Voilà mon Loup par terre 
Mal en point, sanglant et gâté. 
Frère, dit le Renard, ceci nous justifie 
Ce que m'ont dit des gens d'esprit : 
Cet animal vous a sur la mâchoire écrit 
Que de tout inconnu le Sage se méfie.

 

Jean de La Fontaine.

 

Posté par CASSANDRA78 à 18:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


03 avril 2013

BONNE SEMAINE

419_large

Posté par CASSANDRA78 à 08:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Les éffarés (poème )

Boulanger

 

Posté par CASSANDRA78 à 08:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

29 mars 2013

la Cathédrale de Liège

Image1

 

Posté par CASSANDRA78 à 18:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :