04 février 2014

Le Chemin de la tendresse

313_large

Le Chemin de la tendresse

 

« Prend ma main. Ne la lâche pas. J’écouterai ce que tu veux me dire.

Si tu préfères te taire, j’entendrai ton silence. Si tu ris, je rirai avec toi, mais jamais de toi…

Si tu es triste, j’essayerai de te consoler. Je ferai pour toi des bouquets de soleil.

J’allumerai des feux de joie là où chacun ne voyait plus que des cendres.

Si je n’ai qu’une rose, je te la donnerai. Si je n’ai qu’un chardon, je le garderai pour moi.

Je te donnerai ce qui te plaît, ce qui te rassure le plus si je le possède.

Si je ne le possède pas, j’essayerai de l’acquérir.

Donne-moi la main. Nous irons où tu voudras. Je te ferai entendre la musique que j’aime.

Si tu ne l’aimes pas, j’écouterai la tienne…

J’essaierai de l’aimer !

Je t’apprendrai ce que je sais. C’est peu. Tu m’apprendras ce que tu sais. C’est beaucoup.

Ne dis pas que tu ne sais rien : cela n’existe pas, quelqu’un qui ne sait rien… ou alors, si cela existe, tant mieux car ce serait quelqu’un comme un jardin sauvage, un jardin à naître où l’on peut rêver mille jardins… comme… comme un enfant à venir, un enfant espéré : ce serait la vie devant soi, ronde, inattaquée, comme une boule de Noël.

Prend ma main. Cinq doigts refermés autour des nôtres, c’est le plus beau cadeau du monde.

Cela nous préserve de la peur, de l’abandon, du doute. Une main offerte, c’est un monde nouveau.

Tu es toi. Je suis ce que je suis. Je ne troublerai pas ta musique intérieure.

Je ne me blesserai pas de tes silences. Tu respecteras les miens.

Je ne t’assassinerai pas de “pourquoi ?”.

Tu ne diras pas que je fais des fausses notes si je ne pense pas comme toi…

Donne-moi la main. Nous irons avec la vie, comme le sable, le temps et l’eau :
entre source et delta.

Différents et si proches à la fois… »

 

GRAND GIF3

Posté par CASSANDRA78 à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


28 janvier 2014

Tout autour de son corps....

ANGE

 

Tout autour de son corps, la coquille de fer
Protège ses émois auprès de tout compère.
Son image est blindée sous cette carapace ;
Elle peut déprimer sans aucune menace…

Tout au fond de son corps, la coquille de pierre
Pour « oublier » les maux, le cœur de ses prières.
Ses pensées sont glacées, ses sentiments gelés
En léthargie totale, pour mieux se protéger…

Mais juste une fissure brise là les coquilles
Tuant les carapaces, loin de toute béquille.
Les larmes en éruption coulent en effusion,
Et l’angoisse apparaît, faussant les illusions…

Tel un pauvre mollusque, perdu sans sa coquille,
L’agonie est bien là, loin d’un soleil qui brille.
La chute des coquilles étant dévastatrice,
Elle veut reconstruire ses armures protectrices…

 

MAGIE

Posté par CASSANDRA78 à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2014

Tex Avery

tumblr_ltefvkrVV51qzjp5co1_500

 

 

 

 

tumblr_lujkzn91Xu1r5wbodo1_500

Posté par CASSANDRA78 à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2014

Le feu par Minouchapassion

le feu

Le feu

 

Il est plaisant de le regarder

Il fait la joie des enfants

Qui ne voient pas le danger qu'il crée

Avec ce Maître des ténèbres

 

S'il nous entraîne

Dans ces flammes

Il ne fera aucune différence

entre les riches et les pauvres

 

Contemplé les flammes dansante

Ont le prendrait bien volontiers

Pour un excellent artiste

Au mille couleurs

 

Minouchapassion

 

 

Posté par CASSANDRA78 à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


09 janvier 2014

Le chemin de la tendresse

MAINS (58)

Le Chemin de la tendresse

 

« Prend ma main. Ne la lâche pas. J’écouterai ce que tu veux me dire.

Si tu préfères te taire, j’entendrai ton silence. Si tu ris, je rirai avec toi, mais jamais de toi…

Si tu es triste, j’essayerai de te consoler. Je ferai pour toi des bouquets de soleil.

J’allumerai des feux de joie là où chacun ne voyait plus que des cendres.

Si je n’ai qu’une rose, je te la donnerai. Si je n’ai qu’un chardon, je le garderai pour moi.

Je te donnerai ce qui te plaît, ce qui te rassure le plus si je le possède.

Si je ne le possède pas, j’essayerai de l’acquérir.

Donne-moi la main. Nous irons où tu voudras. Je te ferai entendre la musique que j’aime.

Si tu ne l’aimes pas, j’écouterai la tienne…

J’essaierai de l’aimer !

Je t’apprendrai ce que je sais. C’est peu. Tu m’apprendras ce que tu sais. C’est beaucoup.

Ne dis pas que tu ne sais rien : cela n’existe pas, quelqu’un qui ne sait rien… ou alors, si cela existe, tant mieux car ce serait quelqu’un comme un jardin sauvage, un jardin à naître où l’on peut rêver mille jardins… comme… comme un enfant à venir, un enfant espéré : ce serait la vie devant soi, ronde, inattaquée, comme une boule de Noël.

Prend ma main. Cinq doigts refermés autour des nôtres, c’est le plus beau cadeau du monde.

Cela nous préserve de la peur, de l’abandon, du doute. Une main offerte, c’est un monde nouveau.

Tu es toi. Je suis ce que je suis. Je ne troublerai pas ta musique intérieure.

Je ne me blesserai pas de tes silences. Tu respecteras les miens.

Je ne t’assassinerai pas de “pourquoi ?”.

Tu ne diras pas que je fais des fausses notes si je ne pense pas comme toi…

Donne-moi la main. Nous irons avec la vie, comme le sable, le temps et l’eau :
entre source et delta.

Différents et si proches à la fois… »

 

Posté par CASSANDRA78 à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2014

Princesse Mononoke

4326_fr_princesse_mononoke_1310561014169

46f88198837f9

Mononoke Hime

L'histoire se déroule dans le Japon médiéval, durant l'ère Muromachi.* Ashitaka, le prince de la tribu des Emishis, est frappé d'une malédiction après avoir tué un dieu sanglier devenu un démon. La tribue chamane du village le dit condamné a mourir & lui conseille de quitter le village afin d'aller chercher a l'ouest la cause de la colère de la nature et l'espoir de trouver la raison de sa malédiction. Il se retrouve mêlé à une guerre entre les esprits de la forêt, (animaux gigantesques et doués de parole) & San, la princesse Mononoké élevée par la louve Moro, ainsi que deux partis humains aux intérêts contradictoires : Dame Eboshi, dirigeante du village des forges qui souhaite détruire la forêt afin de permettre la prospérité à son peuple, & les samouraïs du seigneur Hasano, qui eux cherchent à s'emparer du village et des armes qui y sont produites. Toute cette histoire va finir en guerre sanglante à cause de la malédiction, & la vie de l'esprit de la forêt va être mis en jeux ! La princesse Mononoke & Ashitaka vont devoir coopérer afin de sauver la forêt.

 

tumblr_ljd5vo4yQq1qfs9aeo1_500

tumblr_llgy4hFuUP1qehmh1o1_500

tumblr_lpgxk0eEBN1qehmh1o1_500

Posté par CASSANDRA78 à 22:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

29 décembre 2013

l'année va bientôt se terminer...

ELFE a mettre

 

l'année va bientot se terminer

et pour moi rien de changé

du 1er janvier au 31 décembre toujours pareil

ma vie semble en sommeil.

j'avance, bien obligé.....

les années me poussent

mais pour aller ou ?

j'ai des ami(e)s et je sors parfois

mais la solitude est toujours la.

au fond de moi je continue d'espèrer

après tout nous ne sommes pas encore a la fin de l'année.........

et tout peut arriver.

du bon comme du mauvais.......

 

Posté par CASSANDRA78 à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Comment le lion devint le roi des animaux ?

LION ROI8

 

Comment le lion devint Roi des animaux ?

Le lion n'était pas le roi des animaux. Du moins, il ne l'était pas au départ. C'était plutôt Dankélé, un grand buffle noir de la savane, qui régnait sur le peuple des bêtes. Le roi Dankélé était un grand tyran, un roi qui gouvernait sans foi ni loi. Que tu aies raison, tu avais peur. Que tu n’aies pas raison, tu avais raison d’avoir peur devant lui.
À cette époque, il y avait une seule rivière à laquelle tous les animaux venaient boire, mais personne n’avait le droit de boire avant Dankélé. Et Dankélé ne se contentait pas seulement de se désaltérer, il se baignait dans la rivière, s'y roulait et y faisait tous ses besoins. C'est après que les autres pouvaient boire à leur tour l'eau déjà souillée. 
C'était injuste, mais c'était comme ça. Il fallait le supporter.
Mais la lionne mère, ce jour-là, ne put attendre l’arrivée du roi. Son lionceau qui venait d’arriver au monde, allait mourir de soif. Elle lui donna un peu d’eau. Elle en but un tout petit peu, elle-même.
Arriva le roi Dankélé. Il était accompagné des membres de sa cour, des griots et des griottes qui chantaient ses louanges : 
« Ô ! Grand buffle ! 
Tu es plus grand que Soundjata le grand 
Plus grand que Da Monzon le grand 
Plus grand qu’Alexandre le grand ! » 
Mais le roi Dankélé, quand il fut au bord de la rivière, vit qu’on avait osé boire avant lui, le roi. Il se tourna vers son peuple et les menaçant de son regard, hurla sa colère. Et sa colère fit trembler tout le monde : 
- Qui est-ce… Mais qui est-ce qui a donc osé boire avant moi le roi ? Si vous ne me désignez pas le coupable, vous l’êtes tous !
Les animaux, terrifiés, se regardèrent dans les yeux. Tout le monde avait vu la lionne donner à boire à son petit. Mais qui pouvait prendre la responsabilité de la dénoncer à cette brute de roi ? L’hyène le fit : 
- Moi, je ne vais pas payer pour une faute que je n'ai pas commise. C'est la lionne qui a bu avant toi. Voilà, j'ai dit. 
Et aussitôt, d'un bond, le roi Dankélé écrasa la lionne avec ses grosses pattes.
Mais le lionceau n’était pas mort. Il s’est sauvé à toutes pattes et est allé se cacher. Il a attendu, attendu jusqu'à ce qu’il soit devenu grand. Quand il est devenu un grand lion dont le rugissement retentissait à travers toute la savane, il est sorti et il a dit au buffle : 
- Buffle où est partie ma mère ? 
Le buffle intimidé par la force que dégageait le lion, bafouille : 
- Ta, ta, ta mère la lionne. 
Un conseiller lui souffle à l’oreille : 
- Il s’agit de la lionne que tu as tuée il y a de cela quelques années parce qu’elle avait osé boire avant toi. 
- Ah oui c’est vrai, dit le buffle en se tournant vers le lion. C’est la loi, ce n’est pas moi. La loi, c’est la loi. Ta maman a osé boire avant moi alors la loi lui a été appliquée. La loi, c’est la loi, la loi ce n’est pas moi. 
- La loi ne s’applique qu’au plus faible est une loi injuste. 
Et le lion se jette sur le buffle, le terrasse, et libère le peuple des animaux.

C’est depuis ce jour qu’il est le roi des animaux. C’est aussi depuis ce jour qu’il s’efforce d’être juste et droit.

Posté par CASSANDRA78 à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

28 décembre 2013

Bienvenue chez Cassandra

3177126433_1_8_ssXtEhBL

mini_500_77125

Posté par CASSANDRA78 à 23:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :