0bdy7tkw-469vm1mfh

Définition : La licorne (parfois nommée unicorne), est une créature légendaire généralement décrite comme proche

du cheval et de la chèvre, de couleur blanche, et avec une corne spiralée et pointue au milieu du front

Etymologie : La licorne est nommée "monokeros", en grec ancien, qui signifie "avec une seule corne".

Ce nom à l'italien "alicorno", lui-même une forme altérée du latin chrétien "unicornis" signifiant également "à une seule corne".

Le Mythe : La croyance en l'existence de la licorne fut discutée jusqu'au milieu du XIXème siècle et de tous temps.

Cette créature intéressa des théologiens, médecins, naturalistes, poètes, gens de lettres, ésotéristes, alchimistes? 

symbolistes et historiens.

 Aujourd'hui, la licorne est une créature légendaire parmi les plus typiques et les plus connues du domaine de la Fantasy, de nombreux travaux d'érudits et des œuvres de fiction lui étant entièrement consacrés. Des variantes existent quant à l'oriine exacte de la licorne. Petite Histoire : La licorne est mentionnée depuis l’Antiquité Grecque, sous le nom de "monocéros"

 Elle devint l'animal imaginaire le plus important du Moyen-Age à la Renaissance, que ce soit dans l’iconographie des bestiaires médiévaux qui la décrivent comme un animal sylvestre très féroce, symbole de pureté et de grâce, que seule une vierge peut capturer, ou dans les encyclopédies où sa corne possède le pouvoir de purifier l'eau de tout poison et de guérir les maladies. La licorne blanche telle que nous la connaissons est une créature chimérique légendaire et non pas un mythe car elle n'est pas liée à la création du monde, à des gestes héroïques ou la fondation d'une ville, mais le résultat d'un mélange entre tradition orale et écrite, récits de voyage et description des naturalistes

 • La Licorne Chinoise :

• La Licorne, en Perse et en Inde

 • La Licorne en Grèce Antique :

Le plus ancien texte de la littérature occidentale qui évoque la licorne date de la fin du Vème siècle avant J.C. et est dû au médecin grec Ctésias, qui résida dix-sept ans à la cour de Perse de Darius II et Artaxerxès II. À son retour en Grèce, il rédigea une Histoire de l'Inde nommée "Indica", ou des fragments de cette œuvre décrivent parmi les peuples et animaux fabuleux de l'Inde : "des ânes sauvages de la grandeur des chevaux, et même de plus grands encore. Ils ont le corps blanc, la tête couleur de pourpre, les yeux bleuâtres, une corne au front longue d'une coudée.[…]. Ceux qui s'en servent ne sont sujets ni aux convulsions, ni à l'épilepsie, ni à être empoisonnés, pourvu qu'avant de prendre du poison, ou qu'après en avoir pris, ils boivent dans ces vases de l'eau, du vin, ou d'une autre liqueur quelconque. […]".

• La Licorne Européenne : La licorne européenne a connu de nombreuses transformations avant de prendre la figure que nous lui connaissons, celle de "la cavale blanche de forme très parfaite" avec une corne droite et spiralée, des sabots de chèvre et une barbiche de bouc.

9